4 conseils pour choisir l’oreiller parfait

La qualité des oreillers est un critère très important à prendre en compte pour bien dormir et éviter des douleurs cervicales notamment. Oui mais comment choisir le bon oreiller ? Faut-il investir dans un oreiller ergonomique pour se prévenir de torticolis et autres douleurs des muscles trapéziens, sterno-cleido-mastoidiens et des scalènes.

Durant la nuit, et tout particulièrement durant les phases de sommeil lent profond, les muscles doivent en effet se relâcher. Un mauvais oreiller ou un oreiller mal installé entrave cette détente musculaire, engendrant une contraction des muscles au lieu de leur relâchement. On se réveille alors avec un torticolis ou des douleurs cervicales.

1. Un oreiller à mémoire de forme ? Pour quoi faire ?

Les oreillers ergonomiques à mémoire de forme sont conçus pour épouser notre morphologie tout au long de la nuit et au gré de nos mouvements. Les douleurs sont en effet engendrées par un manque de mobilité et le corps, après avoir trop tenté de trouver une bonne position, finit par réagir en provoquant une douleur.

Les oreillers ergonomiques, généralement en mousse, maintiennent la nuque durant toute la nuit, même lorsque vous bougez.

2. Un oreiller moelleux ou un oreiller ferme ?

Il n’y a pas de règle. Il n’existe pas un modèle d’oreiller adapté à tout un chacun. Nous avons tous des besoins différents. Certains auront besoin d’un oreiller bien moelleux, c’est notamment le cas des personnes dormant sur le ventre. D’autres préféreront un oreiller médium, celles dormant sur le côté par exemple, et d’autres enfin ont besoin d’un oreiller très ferme. C’est souvent vrai chez les personnes qui s’endorment sur le dos.

Attention toutefois, votre oreiller ne doit pas positionner votre tête vers l’arrière. Un oreiller trop ferme peut en outre être la source de migraines.
Notez qu’il n’existe pas de position idéale pour dormir, même si certaines sont plus recommandées que d’autres.

3. Un oreiller carré ou rectangulaire ?

On dit que l’oreiller rectangulaire est plus adapté pour la nuit que l’oreiller carré. Il maintient en effet mieux les vertèbres cervicales et la tête à la même hauteur que la colonne vertébrale, tout en prenant moins de place dans votre lit.

 

4. Quand changer ses oreillers ?

Un bon oreiller, c’est aussi un oreiller régulièrement changé. Ne gardez pas vos oreillers plus de deux à trois ans en moyenne. Car au fil des nuits passées à supporter votre tête, votre oreiller se fatigue, s’affaisse, et ne remplit plus sa fonction première de soutien. Pour préserver ses qualités le plus longtemps possible, et éviter qu’il ne s’aplatisse, pensez à tapoter votre oreiller chaque jour afin de lui redonner sa forme originelle.