Qu’est-ce qu’une nuit réparatrice, à quoi sert-elle ?

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, soit quelque 121 jours par an et plus de 9500 jours durant notre vie. Mais à quoi sert donc ce sommeil ? Qu’est-ce qu’une nuit réparatrice et quel est son rôle ?

Alors que le manque de sommeil et surtout son défaut de qualité est aujourd’hui considéré comme un véritable problème de santé publique en France, Dodo vous en dit plus sur les nuits réparatrices, leur importance, et les moyens d’en bénéficier.
La qualité d’une nuit de sommeil ne se traduit pas en heures. Une personne dormant chaque nuit entre 7 et 8h peut souffrir d’un manque de sommeil réparateur. C’est notamment le cas des personnes victimes d’apnée du sommeil ou du syndrome des jambes sans repos, qui perturbent l’architecture du sommeil.

Le sommeil réparateur, c’est quoi ?

C’est lors des cycles de sommeil profond, mais aussi durant les phases de sommeil REM, que le sommeil s’avère le plus réparateur.
On estime qu’une nuit est réellement réparatrice lorsqu’elle permet d’éliminer les déchets engendrés par l’activité neuronale. Le sommeil, lorsqu’il est réparateur, a ainsi une fonction de nettoyeur. Il permet un repos musculaire, un renouvellement des cellules de la peau, des os et des muscles et une régénération des connexions cérébrales. Les hormones, et notamment les hormones de croissance, essentielles au bon développement des enfants, sont également libérées durant les phases de sommeil réparateur.
Durant le sommeil profond, qui se caractérise par une activité cérébrale diminue, notre respiration et notre pression sanguine ralentissent elles aussi. Cette phase est très importante pour la régénération physique et émotionnelle.
Le sommeil REM est quant à lui une phase de grande activité cérébrale, quasi-similaire à celle que nous avons lorsque nous sommes éveillés. Notre cerveau est actif, notre respiration et notre rythme cardiaque augmentent et deviennent plus variables que durant les autres cycles du sommeil. Le sommeil REM est essentiel pour le développement de la mémoire. De nombreuses études tendent à prouver qu’il contribue à développer nos capacités d’apprentissage et de développement de nouvelles compétences.
Afin de bénéficier du sommeil réparateur dont notre corps a besoin, il faudrait dans l’idéal passer 7 à 9h à dormir, avec un rythme régulier, tant dans les différents cycles de sommeil que dans les heures de lever et de coucher.

Les conséquences d’une privation de sommeil réparateur

Un manque de sommeil réparateur peut avoir des conséquences importantes sur la santé. Plusieurs symptômes sont révélateurs de cette privation. Parmi eux :

– Anxiété, dépression et changements d’humeur
– Manque de réactivité lorsque l’on conduit
– Problèmes de mémoire
– Fatigue et manque d’énergie
– Baisse de la testostérone, de la libido, impotence
– Un système immunitaire affaibli
– Prise de poids, obésité

Si une nuit ne s’avère pas suffisamment réparatrice, le corps réagit en tentant de se rattraper la nuit suivante. Ce phénomène prouve à quel point ce sommeil réparateur est important pour notre organisme, notre santé et la façon dont se déroulera notre journée.
Le sommeil profond, à l’instar du sommeil REM, peut être affecté par nos activités et préoccupations de la journée, comme par notre alimentation et l’environnement dans lequel nous dormons. Assurez-vous de bannir les ennemis du sommeil pour vous donner toutes les chances de trouver un sommeil véritablement réparateur.