Les femmes dorment-elles moins bien que les hommes ?

Le sommeil est considéré comme un problème de santé publique en France, car les hommes et les femmes de notre pays ne dorment pas suffisamment.

Leurs nuits sont perturbées par différents facteurs, de mauvaises habitudes dont ils peinent à se débarrasser. Mais outre ces éléments qui jouent sur la qualité de nos nuits, nous ne serions pas tous égaux face aux problèmes de sommeil.

Il semblerait en effet que les femmes soient plus souvent victimes de troubles du sommeil que les hommes. Elles sont notamment plus enclines à souffrir d’insomnies. Et cela pourrait être dû à notre horloge biologique, qui n’est pas réglée de la même façon chez les uns et chez les autres et agit donc différemment sur le cycle de sommeil des femmes et des hommes. C’est ce que tend à prouver une étude menée par des chercheurs canadiens et publiée dans la revue Proceedings of The Natural Academy of Sciences (PNAS).

Une affaire de fuseau horaire

L’horloge biologique des femmes serait ainsi réglée sur un fuseau horaire situé plus à l’est que celle des hommes. C’est pour cette raison que les femmes auraient tendance à se coucher mais aussi à se réveiller plus tôt que leurs congénères masculins.

« Nous avons constaté que l’horloge biologique des femmes les faisaient se coucher et se réveiller plus tôt que les hommes. La raison est simple : leur horloge biologique est calée sur un fuseau horaire situé plus à l’est » souligne en effet le Dr Diane Bolvin, chercheuse au sein du département de psychiatrie de l’Université McGill et auteure principale de cette étude. « Cette différence observée entre les deux sexes est essentielle pour comprendre pourquoi les femmes sont plus inclines que les hommes à souffrir de troubles du sommeil ».

Les variations de sommeil et d’éveil de 15 hommes et de 11 femmes ayant une ovulation naturelle (durant deux phases de leur cycle menstruel) ont été analysées durant cette expérience. Une précision qui a son importance car le Dr Bolvin avait montré dans une précédente étude l’impact du cycle menstruel sur le rythme biologique, la température corporelle et le sommeil.

L’étude tend à montrer que les femmes seraient moins adaptées au travail de nuit que les hommes. Et même si ces conclusions demandent à être confirmées par des études à plus grande échelle, ce n’est pas la première fois que des différences de sommeil sont constatées entre hommes et femmes par des scientifiques.

Pourquoi les femmes ont-elles besoin de dormir plus que les hommes ?

Quelques mois plus tôt, une étude menée par l’université de Duke, en Caroline du Nord, avait montré que les femmes avaient besoin de plus de sommeil que les hommes. C’est parce qu’elles mobilisent d’avantage leur cerveau durant la journée, en réalisant diverses tâches en même temps, que les femmes auraient ce besoin de dormir plus, soulignait cette recherche.

Cette même étude tend en outre à prouver que le manque de sommeil aurait un impact plus important sur l’humeur et la santé des femmes que celles des hommes. L’une des solutions évoquées pour compenser ce déséquilibre est tout simplement la sieste ! Mais celle-ci ne doit toutefois pas durer plus de 90 minutes.