Une chambre à coucher parfaite pour un sommeil optimal

Pour bien dormir, différents facteurs entrent en ligne de compte. Parmi eux, l’environnement dans lequel vous dormez. Le lieu qui accueille vos nuits est en effet très important. Si vous ne vous sentez pas bien dans votre chambre à coucher, si celle-ci est trop chauffée, trop humide ou encore polluée par des sources électromagnétiques, cela risque d’altérer le bon sommeil réparateur nécessaire à notre récupération.

L’emplacement de la chambre à coucher

Certes vous « ne faites que dormir » dans votre chambre. Mais vous passez près d’un tiers de notre vie dans notre lit et bien dormir est extrêmement important ! N’installez donc pas votre chambre dans la pièce la plus petite de la maison si elle n’est pas agréable et mal placée.

Choisissez une pièce bien isolée, de préférence sur cour ou jardin plutôt que sur rue, et bien fermée par une porte. On estime que la surface minimale d’une chambre à coucher doit être de 9m². En matière d’orientation, on privilégie le nord ou l’est.

L’atmosphère de la pièce où vous dormez

L’isolation phonique

Dans l’idéal, le bruit environnemental ne doit pas dépasser 20 décibels. Si vous vivez dans un appartement dont l’isolation phonique n’est pas optimale celle-ci peut être améliorée grâce à l’installation d’un faux plafond constitué de laine de verre ou de fibre de bois par exemple.

Vous pouvez également vous isoler des nuisances sonores extérieures en calfeutrant vos portes et vos fenêtres.

La pollution électromagnétique

La pollution électromagnétique doit être bannie de votre chambre à coucher, ou tout du moins drastiquement réduite. Il est possible de réduire les champs magnétiques engendrés par le passage d’un courant électrique (télévision du voisin, enseigne de magasin, tableau électrique…) en utilisant des peintures écran ou des tissus écran, afin de protéger votre lit. Ces champs sollicitent le cerveau et l’empêchent de se mettre en veille.

Téléphone portable, ordinateur, tablette, réveil, chaîne hifi… Éloignez de votre lit toutes ces sources de champs électriques ! Ceux-ci devraient être inférieurs à 2 volts par mètre. Or ils sont souvent bien plus importants. Préférez un bon vieux réveil fonctionnant avec des piles et laissez vos appareils mobiles hors de votre chambre.

Les appareils contenant des variateurs et transformateurs émettent des champs magnétiques importants, et ce même lorsqu’ils sont éteints. N’hésitez donc pas à brancher votre lampe de chevet sur une prise dont vous pouvez couper le courant lorsque vous l’éteignez.

La température

La température de la pièce dans laquelle vous dormez est elle aussi très importante. On ne le répétera jamais assez : dormir dans une chambre trop chauffée est mauvais pour le sommeil. Mieux vaut se coucher dans une chambre fraîche dont la température est idéalement comprise entre 15 et 18°C et investir dans une couette chaude.

.

.

L’hygrométrie

Ce critère a lui aussi son importance. L’hygrométrie de votre chambre à coucher doit être comprise entre 40 et 60%. Un air trop sec est mauvais pour les voies respiratoires qui risquent de se dessécher.
Mais un air trop humide n’est pas bon non plus car il favorise la prolifération des bactéries et autres acariens, qui peuvent engendrer des allergies. Vous pouvez installer une ventilation ou des déshumidificateurs d’air pour assainir la pièce.

L’aménagement de votre chambre à coucher

Quel mobilier pour une chambre idéale

Les meubles de votre chambre à coucher doivent être peu nombreux. Un lit, une table de chevet, un fauteuil, et le tour est joué ! L’essentiel est que vous passiez vos nuits dans un lit confortable, adapté à votre morphologie.

Pensez également à retourner régulièrement votre matelas pour l’aérer et changez-le au moins tous les 10 ans.

Notez que les sommiers en bois sont plus adaptés que les sommiers métalliques, qui, à l’instar des sommiers à ressorts, captent la pollution électromagnétique.

Une fois votre lit douillet trouvé, reste à savoir où le placer… L’idéal est d’installer son lit contre un mur. Évitez de le placer près de la porte ou de la fenêtre. Eloigner son lit des issues fait d’ailleurs partie des principes de base du Feng-Shui.

La décoration de la chambre à coucher

Une chambre bien rangée, une décoration épurée : Voici deux règles à respecter pour maximiser les chances de bien dormir. Le coin sommeil (lit, table de chevet) doit être réservé aux nuits. Faisant souvent office de salle de jeux, de salle télé et même de bureau, la chambre à coucher doit retrouver sa fonction première.

Évitez donc d’installer un bureau dans la chambre. Si vous n’avez pas d’autre choix, prenez soin de bien délimiter cet espace et de le séparer du coin nuit, avec un tapis, une couleur de mur ou un revêtement de sol différent. Évitez des couleurs trop stimulantes et préférez des teintes plus douces telles que le blanc, le vert ou le bleu, des couleurs pastel apaisantes. Cela ne vous empêchera pas de choisir des teintes plus vives pour certains objets de décoration, comme les coussins.

Les rideaux apportent une ambiance intime et protectrice. Les fermer puis allumer une douce lumière peut faire partie d’un rituel de coucher propice à un endormissent serein.

Le linge de lit

Le choix de votre couette, vos oreillers et vos draps a beaucoup d’importance. Le linge de lit contribue à décorer la pièce, la rendre plus intime et agréable, mais aussi à vous assurer confort et bien-être durant la nuit. Choisissez des matières douces, aisément lavables et réduisant la transpiration nocturne, comme le coton.

Aménager une chambre propice au sommeil n’est pas si compliqué. La règle d’or est de se débarrasser de tout ce qui n’y a pas sa place pour lui rendre sa véritable fonction. Faites donc le test !

« »

© 2017 Le blog DODO.