D’après une enquête récente, un cinquième de la population française déclare souffrir de troubles du sommeil. Ces troubles sont les suivants : des nuits trop courtes, des nuits blanches, des difficultés à s’endormir ou au contraire à se réveiller, des nuits entrecoupées par de nombreux réveils…

Cependant, il s’agit souvent plus d’impressions que de véritables difficultés d’endormissement ! Lorsque l’on examine les personnes qui se plaignent d’une mauvaise qualité de sommeil, les spécialistes ne trouvent parfois aucune justification médicale.

D’où vient donc cette impression de mal dormir ?

Contrairement à l’idée que nous nous faisons de nos nuits, nous ne dormons jamais d’une traite. Nos nuits sont ponctuées d’une multitude de périodes de sommeil et de micro-réveils entre ces périodes.

 

Mais, quelle est la différence entre un bon dormeur et un supposé mauvais dormeur ? Le mauvais dormeur a conscience de ces micro-réveils et s’en rappelle. D’où son ressenti d’avoir passé une mauvaise nuit.

De plus, il est impossible de changer de position lorsque l’on dort puisque le sommeil se traduit par un relâchement musculaire total. De ce fait, à chaque fois que vous vous retournez dans la nuit, vous êtes donc réveillé, même de manière inconsciente.

Mal dormir ne peut être qu’une simple impression, en effet, il convient d’y prêter une attention particulière, puisque le sommeil constitue le socle de notre santé !

Comment favoriser un sommeil réparateur ?

Un sommeil réparateur est favorisé par un environnement calme et serein. Pour un sommeil de qualité, pensez notamment à aérer régulièrement votre chambre à coucher afin de renouveler l’air et veillez à ce que la température ne dépasse pas les 21 degrés.

Le noir total, sans perturbation lumineuse aide aussi à s’endormir ; cela inclut à la fois les lumières extérieures (cachées par un rideau opaque ou par un volet) mais aussi les lumières de nos smartphones et autres tablettes qui doivent être éteints ou en mode avion.

Évitez également d’utiliser des écrans juste avant d’aller dormir puisque leur lumière bleue nous garde éveillé.

L’alcool ou un repas lourd perturbent également l’endormissement et le sommeil.

Enfin, veuillez à ne pas négliger votre literie, votre matelas et votre oreiller. Une literie de mauvaise qualité peut conduire à des maux chroniques de dos ou dans le cou. Il convient d’y prêter une attention particulière lors de l’achat en choisissant une literie de qualité.

De même, un linge de lit de qualité préserve la qualité de votre sommeil.

Dans tous les cas, si vous souffrez de fatigue chronique ou d’insomnie, n’hésitez pas à contacter un spécialiste qui vous orientera. Comme le dit le célèbre adage, le sommeil c’est la santé !