En moyenne, on estime de nos jours qu’un foyer Français sur deux possède un animal de compagnie. Ainsi, ce ne sont pas moins de 13,5 millions de chats et 7,5 millions de chiens que l’on retrouve dans les maisons des Français. Si ces animaux sont une présence rassurante et joyeuse, faut-il pour autant aller jusqu’à les laisser dormir avec nous ?

Les animaux de compagnie favorisent l’endormissement

Selon une étude menée aux Etats-Unis en 2015, avoir son animal de compagnie près de soi favoriserait l’endormissement. Quand on sait qu’en 2008, plus d’un Français sur 2 a rencontré des difficultés pour s’endormir ou se rendormir (selon l’INPES), il s’agit d’un avantage non négligeable à prendre en considération.

 

Ainsi, la présence d’un animal à ses côtés au moment du coucher apporterait un sentiment de sécurité et de relaxation propices pour trouver le sommeil.

 

Il avait été déjà évoqué que le ronronnement du chat avait un effet déstressant pour son maître, donc une preuve supplémentaire que les vibrations émises ont un effet apaisant.

Dormir avec un animal pourrait renforcer les défenses immunitaires

Il s’agit d’un autre avantage beaucoup moins attendu au fait de dormir avec son animal de compagnie. Selon une étude allemande de 2014, il serait bénéfique de faire dormir un enfant durant les premières années de sa vie avec un animal. En effet, ce dernier, aussi propre soit-il, emporte avec lui un grand nombre de bactéries. L’exposition à cet environnement avec plus de bactéries que d’habitude permettrait ainsi à l’enfant de développer son système immunitaire voire de réduire les risques de développer de l’asthme.

Il est donc conseillé de dormir avec son animal de compagnie. Cependant, il s’avère qu’il peut également y avoir des effets néfastes.

Favorables à l’endormissement…mais pas au sommeil prolongé

Comme nous l’avons vu l’animal permet au maître de s’endormir plus facilement. Contrairement à nous, ces petites créatures ne dorment rarement une nuit d’affilée. Ils vont donc se lever, bouger, partir et revenir durant la nuit.

 

Tous ces mouvements peuvent nuire à la qualité du sommeil du maître puisqu’ils vont créer des micro-réveils.

Cela peut également perturber l’animal

Dormir avec son maître peut perturber l’animal, notamment dans le cas des chiens. En effet, laisser libre accès au lit à votre chien peut lui faire perdre ses repères. Il existe une situation hiérarchique : d’un côté le maître qui est le dominant et de l’autre le chien, le dominé. Le contexte risque de devenir flou pour votre animal, en effet, il risque de n’être plus sûr de sa place au sein de la famille dans laquelle il vit.

Vous l’aurez donc compris, cette question est toujours sujette à débat, à vous de choisir si vous préférez voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Mais si vous décidez d’ouvrir la porte à votre animal la nuit, n’oubliez pas de prévoir un linge de lit adéquat à la situation.